Les Accords de Schengen

sans-titre-1

L’«Accord de Schengen», signé le 14 Juin 1985, sur le bateau „Princesse Marie-Astrid » sur les berges de la Moselle à Schengen est appliquée depuis 1995. Il s’agit d’un accord entre la France, l’Allemagne et les pays du BeNeLux (la Belgique, les Pays-bas et le Luxembourg) qui s’engagent à renoncer aux contrôles aux frontières intérieures de ces pays.

sans-titre-2

Les secrétaires d’État suivants ont signé l’accord de Schengen pour leurs pays respectifs :

Pour le Luxembourg : Robert Goebbels
Pour les Pays-Bas : Wim F. van Eekelen
Pour la Belgique : Paul de Keersmaeker
Pour la France : Catherine Lalumière
Pour l’Allemagne : Waldemar Schreckenberger

Le 19 Juin 1990, un deuxième accord a été signé au même endroit pour fixer les modalités légales d’application du Traité de Schengen. Entrés en vigueur le 26 mars 1995, les accords furent intégrés dans le cadre de l’Union Européenne le 1 mai 1999 (traité d’Amsterdam).

Entretemps, l’Espace Schengen compte 26 États membres : tous les pays de l’Union européenne (sauf l’Irlande, le Royaume-Uni, Chypre, la Bulgarie, la Roumanie et la Croatie) et en plus l’Islande, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein. Un visa délivré par un État signataire de l’accord est valable dans l’ensemble de «l’espace Schengen».

Lisez le texte complet de la Convention d’application ici:

Schengen agreement